jeudi 23 mars 2017

Le jour où j'ai des angoisses

Parfois, je suis réveillée, la nuit. J'ai l'impression de suffoquer. Le noir m'oppresse. Le silence me fait paniquer. Mon corps se crispe et j'explose. Des pensées envahissent alors mon cerveau. Tout se bouscule ... les situations du boulot ... les contrariétés du moment ... les peurs que je ressens ... tout se mélange, tout se brouille et j'ai parfois réellement l'impression de mourir, bien que je ne sache pas vraiment ce que ça fait, de mourir. J'ai alors envie de crier, de me mettre en boule et que tout s'arrête. 



Quand il est là, mon mari me calme même si je sais que ça l'agace, car il a le sommeil léger et un tel réveil signifie souvent pour lui des difficultés à se rendormir ... J'essaye alors la plupart du temps de faire en sorte qu'il ne s'en aperçoive pas (trop). Ma liseuse m'a alors sauvée plus d'une fois. Ainsi je peux rester au lit, près de lui, et le laisser dormir tout en me changeant les idées. 
Parfois, ça me fait ça alors que je suis bien éveillée ... en pleine journée. Enfin, non, surtout en soirée. Quand il n'est pas là. Même si je sais que la situation n'est en rien semblable, ça me ramène à des époques de ma vie où je me sentais abandonnée ... ça me ramène à des moments désagréables, avec mon ex, quand je restais seule la nuit à l'attendre (ou pas), en écoutant la radio pour apaiser (ou pas) mes angoisses. 
Aujourd'hui, j'essaye d'analyser et comprendre ces angoisses. Je sais qu'on ne peut pas réussir à vaincre toutes ses angoisses, mais j'aimerais réussir à les maîtriser. Faire partir certaines pensées négatives et tragiques. Je ne veux plus me laisser envahir et suffoquer. 
Si je ne peux pas nier que certaines situations de mon travail me font avoir ces crises d'angoisse, j'arrive malgré tout à prendre du recul. J'ai trouvé des astuces pour me libérer de leur poids et je sais que lorsque je ramène une situation "à la maison", il y a une raison ... mais j'arrive assez vite à m'en débarrasser. 



Les angoisses qui ne me quittent pas tournent principalement autour de ma fin d'adolescence et de mon amitié dévastatrice avec Elle*. Dernièrement, les angoisses liées à la maternité et à notre incapacité à devenir parents m'envahissent également. Voilà 7 ans déjà que je vivais un épisode traumatique avec l'annonce de ma grossesse molaire et de la tumeur trophoblastique qui a suivi ... cette peur au ventre ne me quitte pas, même si je sais qu'il y a peu de "chances" que la même chose se reproduise. La peur de ne jamais réussir à mettre au monde un enfant vivant.

mardi 14 mars 2017

Le jour où je ... [change] #10




Cette semaine, je change ... d'avis mille fois sur ce que je vais changer dans ma vie. 
J'ai aussi changé d'avis ... quant au candidat pour qui je voterai aux Présidentielles. 
J'ai changé la litière de mes chats. 
J'ai changé la vieille voiture de prêt pour retrouver ma chère et tendre voiture réparée et brillante comme un sou neuf ! 
J'ai changé ma voix pour faire obéir ma chienne qui ne voulait pas rentrer. 
J'ai changé d'idée sur un travail de groupe au boulot. 
J'ai changé d'avis sur une trilogie de bouquins. 
J'ai changé mon programme de vacances. 
J'ai changé ma vision sur le monde. 

Et toi, qu'as-tu changé cette semaine ? 



lundi 13 mars 2017

Le jour où j'allie séries & émotions

Au  cours de mes lectures de blog, je suis tombée sur le TAG auquel une autre Marine - deuxaimes - a répondu et j'ai eu envie aussi de me prêter au jeu, en tant que série-vore, série-addict ... Je ne m'imaginais pas à quel point il serait difficile au final de ne faire correspondre qu'une seule émotion à une seule série ... alors j'ai parfois un peu triché ... 

LA JOIE - THE BIG BANG THEORY


Pour moi, c'est LA série comique du moment, qui me met toujours en joie ! 
Mais bien entendu, il y a aussi Friends - incontournable -, les Simpsons, Fais pas ci fais pas ça, Drop Dead Diva ... 


LA TRISTESSE - ARMY WIVES


La série n'est plus diffusée mais pour moi c'est la série devant laquelle j'ai certainement le plus pleuré ... Mais il n'y a pas qu'elle ... Il y a aussi Parenthood, Grey's Anatomy, Gilmore Girls, One Tree Hill, Dawson ... 


LA COLERE - GOT

 

Ca se passe de commentaires je pense ...mais il y a aussi Westworld, Designated Survivor, The Legend of Seeker ...

LA PEUR - 666 Park Avenue

Une très courte série qui n'a eu qu'une saison mais qui a réussi à me faire quelque peu frissonner ...

LA SURPRISE - TIMELESS



Agréable surprise, je suis toujours surprise pendant et après chaque épisode ... Mais il y a aussi Leathal Weapon qui est mon coup de coeur surprise de l'année !

LA NOSTALGIE - SOUS LE SOLEIL



J'avoue ... Pour moi, c'est LA série nostalgie, la toute première que j'ai commencé à suivre quand j'avais tout juste 10 ans. Mais il y en a d'autres ... Flipper, Beverly Hills, Melrose Place, Hartley Coeur à vif, Charmed, Newport Beach, et tant d'autre ...

LA CONFUSION - SKINS



Si j'ai aimé la 1ère saison, les suivantes ont été pour moi les saisons de trop ...


Il y aurait encore tant à dire sur les émotions et les séries ... Chaque série a traversé une période de ma vie et eu un impact différent ... Une chose est sûre, je suis accro et tout comme je ne pourrais pas me passer de mes livres et de musique ... je ne pourrais pas me passer d'elles ! 
Et merci au site Betaseries de me permettre de tenir à jour mon planning de séries ... Je t'invite à t'inscrire et à m'ajouter en ami "Mawine88".

dimanche 12 mars 2017

Le jour où comment ça commence [MARS]


Par manque de temps, je n'ai pas pu faire l'édition de février. Je me rattrape en mars ... 

Je vous invite à aller voir le concept sur le blog d'Ago

Et maintenant, place à la composition ... 

« Formidable ! » s’écria l’homme qui venait de découvrir…

le nom de sa petite amie sur la liste. Cet homme, c'était Malo. A tout juste 19 ans, l'avenir lui souriait, il avait son BAC en poche - ce que ses parents avaient toujours voulu qu'il obtienne - et suivait désormais des cours de danse dans la plus prestigieuse académie du pays. 

Et aujourd'hui, Juliette venait elle aussi de décrocher son entrée pour la grande aventure. C'était son rêve à elle aussi, et depuis des années, elle travaillait dur pour entrer dans cette école. Malo l'avait soutenu et aidé. Ils avaient sacrifiés leurs weekends, alors que tous leurs amis sortaient jusqu'à point d'heures dans des pubs branchés, eux répétaient encore et encore. Juliette s'imposait un rythme de vie intense et qui ne laissait pas la place à l'improvisation. Elle suivait un régime stricte et entraînait son corps tous les jours, plusieurs heures à chaque fois, jusqu'à ce qu'elle s'écroule de fatigue et s'endorme, souvent encore avec sa tenue de danse. 

Ses parents ne voyaient pas cela forcément d'un très bon oeil. Pour eux, la danse n'était pas une vocation. Ils avaient d'autres ambitions pour leur fille unique. Avocate ou chirurgienne de renom. Pourquoi pas grand reporter ou architecte. Ils savaient que leur fille avait du talent, mais niaient son talent artistique. Grâce à Malo, elle avait trouvé un soutien sans faille et comptait bien vivre son rêve à son tour. 

Malo sautait de joie. Il savait que si Juliette était sur la liste, ils partageraient leur passion ensemble. Depuis un an, ils étaient séparés. Malo, suivant avec sérieux sa première année d'apprentissage à l'Académie et Juliette terminant son cycle secondaire en décrochant son BAC, haut la main. Aujourd'hui, un tout autre avenir leur ouvrirait les bras. Malo avait déjà prospecté autour de l'Académie, afin de trouver un petit loft pas cher et sympa où s'installer avec Juliette. Il avait mis suffisamment de côté pendant l'année qui venait de s'écouler, pour payer les frais de caution, et Juliette avait travaillé durant l'été pour acheter les premiers meubles de leur cocon d'amour. Rien ne pouvait plus les séparer. 

Le soir des résultats, Juliette, euphorique, avait appelé ses parents pour leur annoncer l'excellente nouvelle. Quelle ne fut pas sa déception quand sa mère ne lui adressa même pas la moindre félicitation et quand son père lui demanda de rentrer avant 23 heures car elle devait s'inscrire en fac de médecine le lendemain, et qu'ils partiraient tôt, ensemble. Juliette grimaça et raccrocha, déçue. 

Heureusement, la joie de vivre de Malo lui redonna le sourire et pour la première fois de sa vie, à l'aube de ses 18 ans, elle n'écouta que son coeur, et désobéit à ses parents. Elle ne rentra pas à 23 heures, et elle ne rentra d'ailleurs pas plus tard. Elle avait pris sa décision. Malo et elle vivraient ensemble et iraient en cours tous les jours, pointes aux pieds, s'exercer jusqu'à en saigner, pour décrocher ensemble une place dans une compagnie. C'était ça, son rêve. Tant pis s'il ne collait pas à celui de ses parents. 

Tout ne se passa pas toujours comme les tourtereaux l'avaient imaginé. S'émanciper à ce point de ses parents obligea Juliette à prendre un petit job d'étudiant à côté de ses heures d'apprentissage. Elle était complétement épuisée, ne s'arrêtant jamais. Malo accepta également de travailler quelques heures par semaine pour leur permettre de finir les fins de mois sans la peur au ventre de finir dans le rouge. Mais leur amour était fort, et leur passion de la danse tout autant. Ils ne perdirent jamais leur objectif des yeux, et après de longs mois d'efforts et de sacrifices, ils décrochèrent enfin une place, ensemble, dans une grande compagnie de danse internationale. 

Les années passèrent, les tournées s'enchaînèrent. Les parents de Malo venaient les applaudir à chaque représentation dans le pays, ce qui leur permettaient de profiter de leurs deux adorables petits-fils. Juliette avait mis au monde des jumeaux, quelques années après leur mariage. La mère de Malo les avait alors beaucoup aidé, les accompagnant sur les premières tournées au début, quand Juliette repris la danse. Ils formaient une jolie famille, heureuse et bienveillante les uns envers les autres. 

Quand le couple créa sa propre troupe de danseurs, concevant alors de magnifiques ballets réclamés aux quatre coins du globe, les parents de Juliette furent invités, à nouveau, tout comme à leur mariage, aux baptêmes des enfants et à d'autres occasions. Mais encore une fois, Juliette fut contrainte de constater que les liens semblaient définitivement rompus. Malo lui sécha une nouvelle fois ses larmes. Il ne voulait pas qu'elle regrette ses choix. Elle avait réussi sa vie, elle avait réussi à vivre son rêve et à en faire une réalité. Elle n'était pas responsable de l'obstination de ses parents à lui en vouloir d'avoir, pour une fois dans sa vie, prit un autre chemin que celui qu'ils lui destinait. 

Mais Malo ne pouvait en rester là. Il prit un jour la route et se présenta devant la porte de la maison où avait grandi Juliette. Comme à l'époque où ils étaient ados, ce fut la mère de Juliette qui lui ouvrit. Mais cette fois, elle ne cria pas le nom de Juliette pour la faire descendre de sa chambre. C'est lui, qui cria. Il cria le nom de ses enfants, qui attendaient juste à l'entrée du jardin. Quand leur grand-mère les aperçu, les larmes lui montèrent aux yeux et elle craqua. Elle lâcha des années d'émotion et serra si fort ses petits-enfants qu'ils finirent par se débattre tant ils étouffaient. 

Malo et Juliette sont au centre de la scène. Les projecteurs braqués sur eux. Malgré les années, leurs corps semblent toujours aussi jeunes et souples. Malo porte Juliette et la fait virevolter. La musique s'arrête, les lumières s'éteignent, les applaudissements explosent. Malo et Juliette sont sur le devant de la scène, saluant avec émotion leur public. Juliette a les larmes aux yeux en voyant, au premier rang, ses deux petites têtes blondes entourés de leurs grands-parents. Leurs quatre grands-parents. Enfin. 

« Formidable ! » s’écria alors Malo, heureux comme il y a 10 ans, quand il venait de découvrir le nom de Juliette sur la liste ... 


 

samedi 11 mars 2017

Le jour où j'ai vu La La Land

Au coeur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent... Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d'Hollywood ?


Je voulais voir ce film depuis bien longtemps, mais ça a été une véritable aventure pour le voir. Alors que j'avais réussi à trouver une date avec ma meilleure amie pour aller ensemble au ciné, lorsque nous sommes arrivées pour prendre nos billets, nous nous sommes aperçues qu'ils venaient d'annuler la séance ... 
Heureusement, mon petit cinéma de campagne a fini par mettre le film à l'affiche et j'ai donc pu aller le voir la semaine dernière avec ma belle-mère. 
J'ai tout simplement été conquise. Ce film est une pépite, un bijou, un bonbon sucré rempli de sensations fortes (rires, pleurs, bonne humeur, rêverie). 
Ce film est coloré, rythmé. Je n'ai pas arrêté de chantonner et de taper des pieds, comme pour accompagner les acteurs dans leurs chorégraphies de claquettes ! 
Il fait partie du coup de mon Top Ten des films coup de coeur. 
J'ai envie de retourner le voir au ciné. J'ai envie de le voir en DVD. J'ai envie de le montrer à mon mari, et de chanter et danser avec lui. 
J'ai aimé, adoré, surkiffé, toutes les références culturelles et cinématographiques ... 



Bref, je donne un 5/5 +++ à ce chef-d'oeuvre. 

Et toi, as-tu vu La La Land ? Qu'en as-tu pensé ? 

[et au passage, Ryan Gosling est lui aussi à tomber ... ] 



jeudi 9 mars 2017

Le jour où je résume #Février

Sur le même modèle que #Janvier ... C'est parti. 

Fausse couche / Se remettre de cette fausse couche / Arrivée de ma maman et mon beau-père / Promenade avec eux et les chiens à Larina / Escape Room - La cage aux rêves / Blanquette de veau maison au Thermomix / Reprise du boulot / RDV avec le Dr Mamour / Une connasse me rentre dedans sur le périphérique / Mal au ventre intense pendant des jours / Une vie entre deux océans / Carte d'anniversaire reçue d'Autriche / Gâteau d'anniversaire pour le boulot / J'ai 29 ans / Happy B-Day to Me / Charmante Compagnie m'offre une liseuse / Il a Déjà tes Yeux - hilarant / Twix Maison / IRM pour Charmante Compagnie / Saint Valentin en avance / Puzzles / Cabane dans les arbres / Charmante Compagnie en déplacement / Fais pas ci fais pas ça / Verre chez une collègue / Soirée chez des amis / Shopping en couple / Farniente / Grosses contrariétés au travail / Light Box, enfin trouvée / Croque Monsieur, jus de fraise, avec une copine PMA / Charmante Compagnie a 35 ans ! / Je lui offre un manteau A. Thierry / Anniversaire en famille - risotto / Anniversaire entre amis - croziflette / On est gâté ! / RTT / Voiture de remplacement / Resto avec ma meilleure amie 

Mars est déjà bien entamé ... et tout aussi fun et chargé ! 
J'espère que mars sera le mois de notre transfert d'embryon ... mais pour le moment, le cycle se fait attendre ... 


mercredi 8 mars 2017